Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Méditerranéennes

     

    Et cet autre soi-même

    On ne sait si on l'aime

    Ou si c'est de la haine

    Ou seulement le dilemme

     

    Alors je me rends compte

    Dans ce pays qui conte

    Tout est conditionnel

    Et rien n'est passionnel

     

    L'amour sous condition

    La tendresse en option

    L'émotion sans fusion

    L'élan sans effusion

     

    Mais au fond de ma tête

    L'odeur du doux s'entête

    L'amour sans condition

    Reste le seul horizon

     

    Si le conditionnel

    Se transforme en futur

    Et revêt de ses ailes

    Les plaies et les brûlures

     

    Alors j'en suis certaine

    L'amour et la passion

    Sans raison, condition

    Auront valu la peine

     

    Si le conditionnel

    Est juste l'antigel

    Dont le cœur a besoin

    Pour échapper au rien

     

    Tu peux tourner la page

    Devenir ce prophète

    Qui existe dans ta tête

    Mais pas chez l'exégète

     

    Tu peux devenir le sage

    Appliquer le verbiage

    De ces grands maîtres-esclaves

    Qui parcourent toutes les pages

    Cherchant la bonne page

    Sans connaître le message

     

    Et cet autre soi-même

    Peut-être bien qu'il aime

    Seulement le cri des hyènes

    Derrière les persiennes

     

    Rose 3 10%.png

     

  • Aménités

     

    Mais l'indécence

    C'est ta puissance

    Dans tous ces sens

    Et ces non-sens

     

    Cette ligne de sens

    Et cette danse

    Comme une offense

    A mon essence

     

    Oui l'indécence

    Cette éloquence

    D'ambivalences

    D'invraisemblances

     

    Cette indécence

    Elle est immense

    Cette permanence

    Dans le "Je pense"

     

    Et ces errances

    Celles que tu tances

    Que tu devances

    Pour faire défense

     

    Mais oui l'humain

    Est bien trop rien

    Sans cette main

    Qui le retient

     

    Tu crée le monde

    En chose immonde

    Dans l'ex-ronde

    La furibonde

     

    Les mains qui tiennent

    La vie, la mienne

    Ne sont pas saines

    Même pas amènes

     

    Tu t'élèves et

    Puis tu retombes

    Dans l'hécatombe

    Du monde immonde

     

    Indécence ?

    Aménités

    A double-sens

     

  • ô de Maserati

    Maserati.jpg

     

     

     

     

     

      


    Et ce matin enfin

    Cette sensation de faim

    Qui me vient du lointain

    Du fin fond des latins

     

    Et ce matin enfin

    Le sens du destin

    Réveille mon estomac

    Et demande son repas

     

    Maserati l'ami

    Je te dois une vie

    Et ne l'oublierai pas

    A la mort, à la vie !

     

    Maserati Chérie

    En ton nom ma jolie

    Réside toutes les folies

    Et toutes les voyelles

     

    Maserati à moi

    Maserati à soi

    Et dans cette nouvelle donne

    Toutes les lettres consonnes

     

    Maserati folies

    Sais-tu que dans ton nom

    Il y a mon prénom

    Quelques lettres de mon nom ?

     

    Alors Maserati

    Quand j'ôte de ton nom

    Les lettres de mon nom

    Il me reste les deux lettres

    A la source de ma vie

     

    Tu m'offres les deux lettres

    A la source de l'envie

    Lo, l'eau, lolo

     

    Lol ;)

     

    Maserati est la marque d'un constructeur italien de voitures de sport et de course fondé par les frères Maserati en 1914 et dont le symbole est un trident inspiré de la fontaine de Neptune.

     

    Rose 3 10%.png 

     

  • re t'aimer

    re t'aimer.jpg

     

     

     

     

     

     

     

    Le blanc du ciel

    Pour arc-en-ciel

    Et une paire d'ailes

    Pour aquarelle

     

    Le bleu des cieux

    Pour toi le dieu

    Des amoureux

    Et du trop peu

     

    Le doux des joues

    Des mains, du cœur

    Comme ascenseur

    La peur du loup

     

    Le blanc, le bleu

    Et le nuage

    Comme un adage

    Contre le feu

     

    Toutes les couleurs

    Et toutes les peurs

    Pour toi le dieu

    Du bien trop peu

     

    Toutes les saveurs

    Les émotions

    Et l'ascenseur

    Comme solution

     

    En haut, en bas

    Monter, descendre

    Tous ces étages

    Sans étalage

     

    Un peu de vert

    Ligne OQP

    Des réunions

    Sans collation

     

    Et du trop peu

    En abondance

    Le sauve-qui-peut

    Comme une danse

     

    Et je vois tout

    Je ressens tout

    Je comprends tout

    Je regarde tout

     

    Je vois la danse

    Et puis la transe

    Et l'abstinence

    En pénitence

     

    Les doubles mots

    Les doubles sens

    Le calibré

    Sans liberté

     

    Mais désormais

    Tous ces essais

    Resteront tiens

    Sans être miens

     

    Me libérer

    Me reposer

    De tes excès

    Démesurés

     

    Pour re t'aimer

     

    Rose 3 10%.png 

  • des images et des hommes

    poisson homme.jpg


    Je ne veux pas

    De ces images

    Toujours très sages

    Et sans émoi

     

    La vie n'est pas

    Comme un éclat

    Un feu de joie

    Ou un présage

     

    Je ne peux pas

    Aimer cela

    Le cinéma

    Ce qui n'est pas

     

    Et tous ces hommes

    Qui rêvent béats

    Toutes ces idoles

    N'existent pas

     

    La vie n'est pas

    Sur grand écran

    Le scenario

    Des idéaux

     

    Les films montrent

    Tous les humains

    Qui ne sont pas contre

    Qui n'ont pas honte

     

    Mais moi je sais

    Les histoires belles

    De ces images

    Sont des mirages

     

    Le cinéma

    Ne montre pas

    L'être, l'humain

    Sans glace sans tain

     

    Toutes ces histoires

    Ces belles images

    Ces sentiments

    De nobles gens

     

    Empêchent l'humain

    D'être lui-même

    Et le maintiennent

    Dans l'inhumain

     

    Je n'aime pas

    Le cinéma

    Comme un éclat

    Du quant-à-soi

     

    Rose 3 10%.png