Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

idéolité

Sans une fleur et sans parfum

Sans une couleur et sans une fin

Toutes les larmes de mon cœur

Ont déjà pris le goût d'ailleurs

 

Sans même une heure et même rien

Sans une douceur et sans satin

Toutes les armes de ma vie

Parlent déjà d'un grand oubli

 

Et quand les jours un peu feutrés

Deviennent de plus en plus carrés

Alors le cri des emportés

Est toujours un peu estompé

 

Tes pas piétinent à même le sol

Abîmant toutes les jolies fleurs

Et ta raison est vraiment folle

D'aller vers ce méchant labeur

 

Trop de mots dans les livres

Pour toi qui t'en enivre

Au point d'en oublier de vivre

Et parfois même de sourire

 

Trop de mots dans ton cœur

Pour connaître le mot bonheur

Et pour créer bien d'autres mots

Que ceux liés aux idéaux

 

Rose 3 10%.png

 

  

Les commentaires sont fermés.